Pourquoi aime-t-on les Piqueurs?

Peut-être déjà par son nom, vestige d’une histoire révolue. Le Livardois-Forez on ne connaissait pas sauf sur l’Atlas, alors Saint Jean des Ollières encore moins, joli petit village perché sur son piton rocheux. Le décor est planté à quelques encablures du clocher, une envie de « remettre l’église au centre du village ». Nous sommes de suite plongés dans la simplicité, un sentiment de vrai et d’authenticité. Les bénévoles se plient en quatre pour offrir un « trail hors du commun, qui vous sortira des sentiers battus ». L’âme des Piqueurs, un tracé qui ne laisse personne indifférent.

2014, la première année on découvre, les mollets sont durs, dû aux nombreuses montées et descentes « dré dans le pentu », crapahuter dans les vallons, remonter les ruisseaux, le parcours est extrêmement ludique par rapport à ce qu’on connait et on aime çà! Puis; il y a ces deux chaos basaltiques, escalader les blocs rocheux pour atteindre le Pic de la Garde. On se dit qu’on vient de faire un truc de fou malgré une distance accessible. Les rencontres sont sympathiques comme l’emblématique Daniel bénévole sur le GR73.

2015, nous revoilà et le soleil n’est pas au rendez-vous. Ce n’est pas grave, la pluie, la boue ne nous reboute pas. Le hors-piste on aime et c’est pour ça qu’on revient. Et puis il y a ces endroits isolés, une certaine poésie se dégage de ce tracé sauvage, on aimerait y flâner, déambuler plus longtemps. On ressort de cette édition les jambes tapissées par la boue, les traits sont tirés mais heureux d’avoir « re-fait les Piqueurs ».

2018, trois ans sans venir ! Il était temps de savoir si nous étions toujours aptes. Les bénévoles sont toujours aussi accueillants, la dotation en poche avec le fameux tee-shirt caricaturé, collector. Ghislaine et Didier nous accueillent comme des rois à 500m du village dans leur maison de Piqueurs. Le parcours a été modifié;mais on revient fouler le vallon féerique de Martinanches ;un vrai bonheur! Du soleil en plus cette année, les panoramas se dévoilent sur le massif du Cézalier et du Sancy. On quitte les Piqueurs encore ravis, mince…

2019: On ne s’ennuie jamais aux Piqueurs alors on décide de remettre çà pour lancer la saison et les amis sont venus. Certainement lié au tracé ; un brin technique pour tous les groupes musculaires. Un parcours de sangliers, on se croirait presque à La Barkley ! Beaucoup de plaisir, une grosse frayeur à cause d’une chute à mi-course, et une course partagée avec Fred et Seb en moins de 7h. Finisher ou pas, les sourires sont encore là et beaucoup parle de « re-venir » goûter aux Piqueurs.

Vidéo 2019

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s