GRP Majestueux Tour des Cirques.

Ma petite vidéo souvenir ici et quelques images en drone très sympa pour vous mettre en appétit.

Voilà plusieurs années que le GRAND RAID DES PYRENNEES résonne dans mon esprit, la faute certainement de Stéphane ! Je garde un excellent souvenir des Pyrénées lors de notre trek autour du Mont Perdu l’an dernier. J’aborde ce trail gonflé à bloc côté motivation avec une grosse envie de découverte. En vacances dans la vallée d’Aure, nous avons le temps de profiter et faire quelques belles balades notamment dans la Réserve de Néouvielle.

Le menu du GRP est varié, pour moi se sera le Tour des Cirques 123km 7000D+ / 8000D- et pour Laurence le Tour des Lacs 80km 5000D+.

Jeudi Vieille Aure, la petite place et sa fameuse fontaine commence à s’animer. Le contrôle des sacs et le retrait des dossards se fait sous un immense chapiteau dressé sur le stade de rugby. 18h00 le briefing fait le plein. C’est bien rodé, quelques inquiétudes sur la météo, mais on fera avec !

Le départ du Tour des Cirques est donné à Piau-Engaly (30min de Vieille Aure), la plus haute des stations de ski des Pyrénées françaises, alt.1860m. 9h00, atypique comme horaire de départ pour un ultra, l’occasion de faire le plein de sommeil avant de passer la nuit en montagne. Pas de stress, malgré un profil costaud ! Je retrouve Célia dans le sas de départ, retrouvaille d’un UTMB 2015 glorieux pour nous deux !

Top départ, pas d’affolement on fait un tour de chauffe dans la station D+770m pour aller chercher le point haut des pistes alt.2526m où la grisaille laisse place à une belle mer de nuage en toile de fond. Il faut redescendre à la station pour le premier ravito 1h22, 177ème, arrêt express. Je laisse mes supportrices ici, une grosse balade m’attend ! Deuxième bosse du jour D+800m, le sentier remonte gentiment le vallon avant de finir en petits lacets sur un petit névé, nous sommes au Port de Campbeil alt.2596m, tout va bien. Chacun est concentré sur son effort avant la longue descente sur Gèdre, D-1600m. Premières entorses sur le bas-côté, je suis un petit rythme pour économiser mes quadris, pour ça je fais des pauses photos/vidéos. Un lac à l’eau rougeâtre offre un joli contraste avec le vert de la combe. Les montagnes sont imposantes, le sentier surplombe un gave, on arrive au Pont des Grabassets. C’est le début de la forêt sur une piste peu carrossable. Des vieux moulins joliment restaurés m’accueillent à l’entrée de Gèdre, ravito n°2 25km 4h36 321ème.

Une belle boucle de 36km m’attend maintenant dans le cirque de Gavarnie et d’Estaubé avant un retour sur le même ravito à Gédre. En ce début d’après-midi, le soleil commence à taper, le sentier de Compostelle chemine le long du Gave de Pau pour monter sur le plateau de Saugué. Si proche mais à la fois si loin cette magnifique cascade. Cette portion est très belle, Notre Dame des Neiges annonce l’arrivée dans le village, ravito n°3 37km 7h10 234ème. Je me pose à l’ombre et j’enfile ma casquette saharienne. Je croise Célia en pleine assistance perso, de premier choix.

Il faut aller chercher l’hôtellerie du Cirque, les sommets sont coiffés de nuages, la trace bifurque D+850m vers la Hourquette d’Alans. Le sentier en corniche appelé « le sentier des Espugues » offre une belle vue sur la vallée. Plus loin après le refuge privé du Pailla, je retrouve la trace de notre trek de l’an dernier avec la montée au Refuge des Espuguettes. Pas de bivouac cette année, petit ravito express avant l’ascension finale à la Hourquette. On bascule dans la grisaille, c’est bien dommage. Le cirque d’Estaubé restera caché et ne nous dévoilera pas ses magnifiques sommets. Pas le temps de trainer, l’an dernier nous remontions vers la brèche de Tuquerouye, technique à souhait, là c’est une longue descente D-1500m qui nous attend. Une fois sous le couvercle nuageux, le paysage reprend vie, la tache turquoise du Lac des Gloriettes au loin illumine le décor. L’endroit est propice à une pause mais la descente est loin d’être finie. La nuit commence à tomber. Sur les derniers kilomètres, je me cale derrière une concurrente, risqué mais sa frontale m’éclaire suffisamment. La descente a laissé quelques traces, la fatigue musculaire s’est installée, il faut récupérer, ravito n°4 Gèdre retour 61km 12h22 207ème est cumul D+3550m pour D-4400m.

Une autre course commence, celle de la nuit ! J’imagine la liaison à Luz Saint Sauveur facile, je vais déchanter ! 14km 600D+ pas le plus dur sur le roadbook mais un sentier usant. Sympa ce couple, petit ravito maison au bord de chemin, le café me remonte le moral ! Dernière bosse la croix de Sia, l’arrivée sur Luz Sait Sauveur est laborieuse. Base de vie 16h03 de course 74km 190ème, la salle est accueillante mais peut-être un peu petite, je me pose au sol dans un coin pour un change intégrale. 45min de pause le corps s’est bien refroidi, difficile de repartir, il est 2h00 du mat. Je croise Célia qui arrive, elle jettera malheureusement l’éponge ici !

Dès les premières pentes je sais que mon ultra commence ici, là où le mental devient plus important que le physique. Pas d’énergie, le 3ème du 160km me dépose dans la montée. Je m’accroche à plusieurs concurrents pour faire un gruppetto mais que diable je traine ! Il fait froid, les lueurs de la cabane de Sardiche apparaissent, je passe chemin, je reviendrais. Les blocs et les pierriers verdâtres rendent le pas prudent. Je reste concentré, accroché à la lueur de ma frontale. Le ciel est étoilé et les nuages sont restés plus bas. Les points lumineux accrochent la crête plus haut. Le crépuscule se lève enfin sur cette fin d’ascension interminable. Le refuge de la Glère semble flotter comme un bateau sur la mer de nuage, mémorable ! Tout ça me redonne le moral, 4h00 pour 1600D+ pour 14km une allure d’escargot, le ravito est le bienvenu après 87km 22h13 de course 204ème .

IMG_20180825_065001

Le jour se lève, ça meule comme on dit ! La descente sur la piste est plutôt clémente et permet de trottiner, mais j’ai plus les jambes. Plus bas du bitume et la route du Tourmalet sympa pour les vélos moins pour les traileurs, la lassitude me gagne, j’attends avec impatience Tournaboup 93km. 24h05 203ème, .Une douleur commence à venir sur le dessus du pied, 25 minutes de pause, il faut bien ça pour se refaire un peu.

Je repars pour l’avant dernière difficulté D+1000m sur 10km. Nous sommes sur le GR10, une ascension vers la cabane d’Aygues Cluses alt.2156m. J’arrive à la tente, cramé, et Freddy mon compagnon de lit de camp aussi ! Je me fais poser un strap pour limiter l’échauffement sur le dessus du pied. 45 min de pause salvatrice près du lac d’Agalops. Le sentier reprend en montée vers la Hourquette Nère alt.2465m, 28h18 de course 201ème. Ce col offre un promontoire magnifique sur les lacs. J’aborde cette descente prudemment, on recoupe plus bas avec les concurrents du Tour des Lacs 80km et Tour de Néouvielle 40km. Le sentier est technique avec des racines et pierres, pour le coup ludique avec des petits pas. Dernier lac, celui de l’Oule et dernière bosse, booster je retrouve de l’énergie. En haut le brouillard envahit le terrain de jeu, on distingue les premiers téléskis de la station de Saint Lary Soulan. Le plaisir de cette fin de course s’estompe pour le coup et la foule du restaurant Merlans ne m’invite pas à rester longtemps, 30h41 214ème. La purée de pois a gagné le col du Portet, la balade 2 jours avant n’est pas regrettée. D-1500m de descente, les jambes ne veulent plus courir, je décide de finir en marchant. Les derniers mètres se font en longeant la Neste d’Aure, les ados ont fait le déplacement et me font un accueil triomphant, je passe la ligne en 33h34 217ème sur 358 arrivants dont 222 abandons (1er Cather Pascal en 18h58 !).

Le Tour des Cirques, un tracé sauvage, technique, et avec des cols offrant de magnifiques points de vue. L’organisation du GRP est très professionnelle avec des bénévoles dévoués. Un événement majeur dans l’hexagone. Un grand bravo à Laurence et Stéphane qui finissent le 80km du Tour des Lacs.

Place au Grand Raid cette fois de la Réunion pour une belle Diagonale…

Publicités

Un commentaire sur « GRP Majestueux Tour des Cirques. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s