Trek autour du Mont Perdu

Une belle découverte des Pyrénées Espagnoles dans le parc national de Ordesa.

(Distances/Denivelés approximatifs)

Jour 1 : Gavarnie – Refuge des Espuguettes.

Distance 4km 600D+

Arrivés tard, pas le temps de flâner à Gavarnie, nous rattrapons le sentier à gauche après l’auberge de la Chaumière. Le sac tire un peu sur les épaules, nous sommes bien chargés. En 1h nous sortons de la forêt et traversons le pâturage de Pailla, le refuge est plus haut. Accueillis par un troupeau de brebis et les ânes, la vue de ce promontoire naturel est splendide avec la Brèche de Rolland et le Vignemale, idéale pour dépiler la tente pour notre premier bivouac après un bon repas au refuge très sympathique.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Jour 2 : Refuge des Espuguettes – Pineta

Distance 17km 1000 D+

Nous reprenons notre chemin par une montée de 2h vers la Hourquette d’Alans (2430m). Au col le vol majestueux des vautours nous incite à une petite pause contemplative. On bascule dans le cirque d’Estaubé mais sans vraiment descendre puisque nous suivons le sentier sur la droite, il nous faut passer plus loin la ligne de crêtes. Ça remonte et devient plus technique dans les pierriers jusqu’à la borne de Tuquerouye que l’on contourne par la droite et annonce la redoutable montée de la brèche du même nom. L’étroit couloir est très raide surtout dans sa partie finale avec une pente 45° (attention aux chutes de pierres), on se hisse entre le névé et les rochers ! Pas besoin de crampons ni de piolet cette année, ce qui n’est pas toujours le cas ici, prudence. En haut magnifique point de vue sur le lac glacé, le glacier du Mont Perdu, le Cylindre du Marboré. Le refuge non gardé est posé dans la brèche. Nous contournons le lac par la gauche, le soleil nous incite à prendre une pause au bord de l’eau.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’itinéraire prévu le matin était de passer par le col du Cylindre pour bivouaquer au petit lac glacé au pied du Mont Perdu mais nous avons dû y renoncer, trop dangereux, trop long (escalade niveau 2 d’une cheminée de 12m). Finalement 3hrs d’efforts en vain à chercher aussi le sentier (beaucoup de cairns) avant notre demi-tour pour redescendre dans la vallée de Pineta. 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La descente dans le cirque est interminable -1200m nous sommes bien fatigués en arrivant dans la vallée et le bivouac interdit ! S’en est trop pour nos jambes ; le camping est à 5kms plus loin, aucun intérêt à marcher, c’est une route goudronnée ; nous croisons un randonneur espagnol qui est d’accord pour nous déposer au camping. Sur place, rencontre bien sympa avec 3 montagnards français septuagénaires qui traversent les Pyrénées par la Haute Route des Pyrénées, respect Messieurs ! La douche et le restaurant du camping ne se font pas prier, nous ne renions pas notre plaisir.

Jour 3 : Pineta – Refuge de Goriz

Distance 17km 1200 D+

Un peu de stop pour commencer une fois n’est pas coutume pour revenir sur nos pas et éviter la route. Deux options, monter au Col d’Anisclo à partir du refuge de la Pineta ou bien rattraper le sentier en balcon de Tromosa. Nous décidons de repartir sur nos pas de la vieille et retrouver la bifurcation qui mène au sentier. Un moment d’égarement avant d’apercevoir la passerelle de la grande cascade, passage impressionnant ! La première partie est technique avec des passages aménagés par des chaines, c’est sport et ludique. Le balcon domine largement la vallée de Pineta avec une vue dégagée vers le nord et la Munia. Quelques framboises et nous retrouvons le GR11, la montée est raide pour atteindre le col d’Anisclo 2450m. Dans la montée nous rencontrons Vincent et Lucile qui font la même boucle, pause casse-croûte au col, nous resterons ensemble.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 Sur la droite la Punta de las Olas est sa « faja ». On monte entre les éboulis et rejoint la vire. Le GR11 part à l’horizontal entre deux barres rocheuses.  Le panorama sur le canyon d’Anisclo est exceptionnel. Le chemin arrive au Col Superieur de Goriz ou  collado de Arrablo (itinéraire alternatif pour les personnes impressionnables ou par mauvais temps). Nous dominons le canyon majestueux d’Ordesa dominé par le Pico Tabacor 2780m et de Goriz, l’appareil photo est en surchauffe. C’est sous une bonne chaleur que nous arrivons au refuge, le nombre de tentes donne des airs de camping ! L’ambiance est très conviviale voir festive, nous  y passons une excellente soirée. Il nous manque malheureusement une journée pour l’ascension du Mont Perdu, partie remise !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 4 : Refuge de Goriz – Gavarnie (Col des Tentes)

Distance 17km 1100 D+

Après une nuit étoilée, le ciel est plus couvert pour cette dernière journée, nous retrouvons Vincent et Lucille. Le sentier s’élève doucement à travers une région karstique de toute beauté. Une marmotte et des isards curieux viennent prendre la pose, les paysages sont toujours aussi contrastés. Le Mont Perdu est coiffé dans les nuages pas de regrets.  

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous suivons le sentier  qui nous mène à la grotte de Casteret, les éboulis sont nombreux dans cette zone il faut parfois mettre les mains, avant de gagner le pas des isards et la brèche de Rolland. A l’approche de la grotte nous apercevons la fausse brèche à droite du Taillon, l’entrée est barrée par une grille. Un peu difficile de trouver le bon chemin pour retrouver le pas des isards où il faut bien tenir la chaîne ! Petite pause à la Brèche de Rolland, nous décidons avec Vincent de faire un aller-retour au sommet du Taillon. Retour par le refuge des Sarradets (fermé pour travaux) commence par un névé sans difficulté avec une vue plongeante sur la cascade, malheureusement les sommets sont dans les nuages. La descente est longue jusqu’à la bifurcation du Port de Boucharo mais agrémenté d’un beau passage de cascade et et d’une belle vue sur la mer de nuages dans la vallée de Gavarnie. Nous arrivons au Parking du col des Tentes pile poil avant la dégradation météo et c’est sous un épais brouillard que nous descendons en voiture avec Vincent et Lucile, merci à eux !

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Beaucoup de plaisirs à crapahuter dans les Pyrénées, de beaux paysages, de belles rencontres et des envies d’y revenir en mode rando ou trail,  pourquoi pas du côté espagnol tel que le trail de la Guara Somontano !

Un commentaire sur « Trek autour du Mont Perdu »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s